-50 % de réduction pour vos 3 premiers mois
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Chèque barré : à quoi ça sert et les différents types ?

chèque barré

Certes, l’utilisation des chèques est encore répandue de nos jours même avec toutes les nouvelles technologies présentent. Il existe différents types de chèques, parmi eux, on trouve le chèque barré. Ce dernier s’utilise de manière générale dans le but de protéger l’émetteur dans le cas d’une perte ou de vol de ce chèque. Pour cela, tous les chèques fournis par les banques sont pré-barrés, à l’exception de quelque uns, et ils ne peuvent être encaissés que par un organisme financier, notamment une autre banque.

Continuez à lire cet article pour découvrir tout ce qu’il faut savoir sur les chèques barrés.

Qu’est-ce que le chèque barré ?

Le chèque barré présente, sans doute, un outil de sécurité très important parmi les moyens de paiement. Ainsi, aucune tierce personne ne peut endosser ce type  de chèque. D’ailleurs, on trouve souvent sur les chèques barrés la mention « non endossable sauf au profit d’une banque ». Cette mesure sert alors à empêcher toute tentative de fraude en assurant que le chèque n’est pas transmis à des bénéficiaires successifs.

Le chèque barré comporte deux barres obliques afin de rayer son montant et l’ordre au milieu.

Le recouvrement issu d’un chèque barré ne peut être obtenu que par une banque. Cette dernière est alors la seule entité à pouvoir créditer son montant sur le compte de la personne bénéficiaire, dont le nom doit absolument être mentionné sur le chèque. Toutefois, le chèque barré ne peut pas être payable en espèces au guichet d’une banque.

Le chèque barré général et spécial

Quand on parle d’un chèque barré, on peut distinguer deux types différents de barrement. Ainsi, le barrement est dit général s’il ne porte pas entre les barres une désignation. Cela implique que tout client qui dispose d’un compte auprès d’une banque quelconque peut encaisser ce chèque.

Quant au barrement spécial, il implique qu’un nom d’une banque spécifique est indiqué entre les deux barres. Dans ce cas, le chèque ne peut être encaissé qu’auprès du banquier désigné.

Le barrement est utilisé dans le  but de limiter les conséquences d’une perte de chèque ou d’un vol et il protège par la suite l’émetteur.

Quelle est la durée de validité d’un chèque barré ?

La durée de validité d’un chèque barré, également dit chèque non endossable, est souvent d’un an et huit jours. Il ne peut être encaissé que de la part d’une banque, d’un établissement de paiement dûment désigné ou d’un établissement de monnaie électronique assuré. Après avoir contresigné un chèque barré, le bénéficiaire est tenu de le remettre à sa banque qui remet par la suite les fonds et crédite le compte en banque.

L’endossement d’un chèque barré

Savoir si le chèque est endossable ou non est un point important à connaître si l’on cherche à transmettre la propriété d’un chèque quelconque à un tiers. De manière générale, très peu de chèques sont endossables. Quand le débiteur du chèque, le remet à son créancier et une fois qu’il est signé, le chèque est dit être acquitté. Ainsi, la dette s’éteint quand le chèque est encaissé et qu’il est effectivement payé.

Si le porteur du chèque barré souhaite l’endosser, il doit s’assurer que le chèque est valide et qu’il n’est pas barré. Ainsi, les chèques barrés ne sont pas endossables.

Dans le cas d’un chèque non barré, bien que l’endossement soit rare, il n’est pas impossible. La mention de la tierce personne sur le chèque n’est pas obligatoire, toutefois, elle est conseillée. D’ailleurs, si cette identification est absente, le chèque sera au porteur ce qui peut causer des désagréments dans le cas d’une perte ou du vol du chèque.

Quel est le risque d’un chèque barré ?

Le principal risque qu’une entreprise court est la réception d’un chèque en bois. En d’autres termes, un chèque sans provision. Cela se produit quand le compte de l’émetteur ne contient pas le montant correspondant à celui inscrit sur le chèque. De ce fait, la somme de l’argent correspondante ne sera pas créditée sur le compte du bénéficiaire.

Quelles différences entre un chèque barré et un chèque non barré ?

Bien évidemment, il existe certaines différences entre un chèque barré et un chèque non barré. Ces différences doivent être bien comprises afin de pouvoir choisir quel outil utiliser.

Ainsi, il faut savoir que le chèque barré contient deux traits obliques rayant le montant ainsi que l’ordre du chèque. Par ailleurs, il est important de savoir que, contrairement au chèque non barré, le chèque barré est non endossable, c’est-à-dire que le bénéficiaire du chèque est incapable de le transmettre à un tiers.

De même, l’établissement d’un chèque barré est gratuit et il ne doit pas être déclaré auprès de l’administration fiscale.

Finalement, le chèque barré ne peut pas être échangé contre une somme d’argent liquide au guichet de la banque.

Vous avez aimer l’article ?

Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Vous souhaitez optimiser votre gestion ?

Swiver, la solution idéale pour simplifier votre quotidien et améliorer votre productivité.

Catégories

Outils gratuits

Vous souhaitez optimiser votre gestion ?

Swiver, la solution idéale pour simplifier votre quotidien et améliorer votre productivité.

Vous avez aimer l’article ?

Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Vous souhaitez optimiser votre gestion ?

Swiver, la solution idéale pour simplifier votre quotidien et améliorer votre productivité.

Catégories

Outils gratuits

Vous souhaitez optimiser votre gestion ?

Swiver, la solution idéale pour simplifier votre quotidien et améliorer votre productivité.

Vous souhaitez optimiser votre gestion ?

Swiver, la solution idéale pour simplifier votre quotidien et améliorer votre productivité.

Rejoignez notre communauté

Ne ratez plus aucun article, nouveauté ou offre promotionelle

Remplissez ce formulaire pour recevoir votre devis